Prêtres venus d’ailleurs : Session diocésaine

Dax, 17-20 septembre 2017

L’article qui suit donne des indications sur une session diocésaine organisée en septembre à l’intention des prêtres nouvellement venus d’ailleurs en mission dans le diocèse d’Aire et Dax.

Ce type de session existe dans d’autres diocèses. Il serait opportun de mieux connaitre l’existence de ces sessions, leurs objectifs et le contenu de ces quelques jours d’introduction à l’Eglise diocésaine.
Organiser de telles sessions diocésaines est très complémentaire de la participation aux sessions nationales Welcome. Il serait souhaitable que ces sessions existent dans tous les diocèses, pour le moins dans toutes les provinces ecclésiastiques.
Le SNMUE est disposé à aider, s’il le faut, à l’organisation de ces sessions diocésaines.

Session d’accueil Fidei donum

Prêtres venus d’ailleurs : maison natale de Saint Vincent de Paul

Maison natale de Saint Vincent de Paul

 

Nous étions trois comme les rois mages venus de loin pour rendre hommage à l’enfant de Bethléem. Nous étions encore comme la jeune Marie, accueillie au village d’Eïn Karem par la « vieille cousine » Élisabeth : l’abbé Antoine de Camara de Guinée Conakry, nommé sur la paroisse de Saint-Joseph-du-Born (Mimizan), l’abbé Hyacinthe Sanon du Burkina Faso, nommé à Notre-Dame-du-Mont-Carmel (Saint-Sever) et l’abbé Frantzi Jean de Haïti, nommé sur la paroisse Notre-Dame-des-Trois-Rivières (Mont-de-Marsan).

un jour nouveau commence…

Pour cette session d’accueil et de découverte du diocèse d’Aire-et-Dax, nous étions guidés par un aîné Fidei Donum, l’abbé François Gnamke, Louis Ostermann, diacre, et l’abbé Denis Cazaux.

Le programme était dense mais en même temps très intéressant.

Le dimanche soir, guidés par l’étoile, nous nous sommes rassemblés pour une soirée de présentation mutuelle. Monseigneur Bernard Charrier était des nôtres.

Le lendemain matin, nous avons visionné un powerpoint, élaboré par Solange Barthélémy, qui nous a présenté la géographie et l’économie des Landes. Après quoi, ce fut le père Cabanot, qui nous a fait parcourir les 16 siècles du diocèse d’Aire-et-Dax. Pour nous qui provenons de jeunes Églises, la richesse de cette Tradition nous a impressionnée. L’après-midi, l’abbé Bernard Hayet, riche de son expérience, nous a parlé des grandes mutations de l’Église de France depuis un siècle et surtout depuis le concile Vatican II. Il a souligné quelques défis à relever. Il n’a pas hésité à présenter les rides du visage de son Église, ses pauvretés mais aussi les signes de vitalité et d’espoir, ces touffes d’herbe verte sur le parterre, qui nourrissent l’espérance. Puis quelques prêtres Fidei Donum, plus anciens dans le diocèse, sont venus nous rejoindre et partager avec nous leur expérience, leurs découvertes, leurs surprises, leurs questions. Au terme de cette première journée, particulièrement riche, la pluie ayant cessé, une ballade dans les rues de Dax a été la bienvenue.

Mardi 19 septembre, « un jour nouveau commence… ». L’abbé Denis Cazaux, nous partage quelques repères pastoraux touchant la vie du diocèse, la lettre pastorale de Mgr Gaschignard, la lettre de rentrée de Mgr Charrier, le chantier des projets pastoraux missionnaires… Cet exposé est complété par la visite du Centre Jean-Paul II et de quelques services qu’il abrite (Catéchèse, Communication, Catéchuménat, Enseignement catholique)… Après le repas, nous rencontrons l’économe diocésain, M. Olivier Cassaigne, qui nous parle des finances du diocèse et délivre quelques repères quant à notre statut de prêtre Fidei Donum. Après cette intervention, nous sommes allés visiter une exposition agricole en Chalosse … La gavage des canards désormais n’a plus de secret pour nous, la dégustation du foie gras non plus … Nous terminons la journée en partageant un repas bien sympathique dans la famille.

Mercredi 20 septembre. Dernière journée de notre temps d’initiation : nous avons découvert le site du Berceau de Saint Vincent de Paul et Buglose. Dans la basilique, nous avons célébré une eucharistie d’envoi, confiant à la Vierge Marie, la fécondité de notre séjour dans votre … pardon, dans notre diocèse… Après le repas, nous sommes montés au sommet du grand clocher de Buglose, d’où nous avons contemplé l’immensité de la Vigne du Seigneur dans les Landes, nous invitant à y prendre notre place dans un réel échange fructueux nord-sud.

« Entrant dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie, sa mère, et, se prosternant, ils lui rendirent hommage ; ouvrant leurs coffrets, ils lui offrirent de l’or, de l’encens et de la myrrhe. » Mat2, 11

Abbé Hyacinthe Sanon
Article paru dans « Église dans les Landes »
n°436, du 1 octobre 2017